Sable de contrebande

plage1 Toujours en plein boum l’immobilier de bord de mer, “tourista-Tanger” continue à pousser comme du chiendent. Mais problème, les projets seraient impactés par une pénurie de sable de construction.
Pour terminer ces programmes hyper valorisés par la promesse de leurs magnifiques plages de sable fin, il faut du sable… Mais du sable de construction, pour finir les bâtiments !
Un commerce parallèle s’est donc rapidement développé, orchestré par une mafia qui engrange des revenus colossaux avec la spéculation sur le trafic de sable.
plage2Mais voilà, paradoxes dans cette histoire, avec deux effets pervers résultant de cette situation schizophrénique…
Les trafiquants de sable ratissent n’importe quelle plage jusqu’à épuisement de leur substance, y compris les plages dédiées aux futurs touristes et clients des immeubles de ce bord de mer (ils utilisent le sable des plages qui sont l’attrait touristique du projet). Sans plage, l’immobilier sera dévalorisé, voire invendable. De plus, le sable de mer est salé et doit être rincé pour être utilisé dans la fabrication du béton, faute de quoi, à terme le sel corrosif fragilisera les constructions (les constructions réalisées avec le sable de mer non rincé, sont de très mauvaise qualité).

Conclusion, les bâtiments de qualité plus que douteuse, construits avec le pillage du sable de mer des plages locales, il ne restera qu’à réapprovisionner celles-ci en sable exogène afin de reconstituer le paysage touristique initialement prévu…

P.S. Question : il paraît que le sable de désert est inutilisable en construction (trop rond !), alors que le sable de rivière ou le sable de mer (rincé) sont parfait. Il y aurait une pénurie de sable pour la construction… Mais pourquoi ne pas compenser les prises de sable de mer utilisé pour la construction, par du sable de désert ? Au fond de l’eau ou sur les plages quelle différence ? Vous avez une réponse ??
This entry was posted in Politique/Eco/Finance, Société/Culture. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.