Texte interdit

sosracNous savons comment nous en sommes arrivés là…
“Défendre les plus faibles”, la fameuse et hyper protégé chouchou des bobos, minorité visible issue de l’immigration. Bombe à retardement guidée par une armée d’associations socio-culturelles hautement subventionnées.
“Pas d’amalgame” ! Pas toucher ! La politique de la poussière sous le tapis est mise en place. Les lois interdisent toute information faisant référence aux ethnies. Pourtant toute étude ethnologique digne de ce nom en a besoin pour gérer les problèmes sociaux et établir des programmes efficaces. Sans ces données, impossible de trouver des solution pertinentes aux difficultés rencontrées.
manipPourtant, quel est ce problème avec les étrangers black-blanc-beur ? Ne serait-ce pas ceux qui manipules les informations ethniques qui sont les plus xénophobes et racistes ? Sinon pourquoi cette censure ? Peur de quoi ? Que les Français s’opposent ?
Preuve en est qu’aujourd’hui l’immigration et la gestion de l’intégration de certaines communautés, sont devenus des terrains minés. La poussière s’est putréfiée a pourrie le tapis avec.

manifIslLes sentences de stigmatisation, populisme suivi de xénophobie, racisme, antisémitisme enfin fascisme, nazisme empêchent toute politique constructive (Et ce sont ses termes qui vont être utilisés pour qualifié cet article).
“Pas d’amalgame” et voilà notre pays toujours aux prises avec le résultat catastrophique d’une immigration anarchique faute de politique cohérente. Les prisons dont la majorité des détenus sont d’origines étrangères et musulmanes, les mariages forcés essentiellement maghrébins, l’influence sur le taux de chômage, l’éducation et la scolarité, les aides sociales, le système de santé, l’anti-judaïsme, la délinquance, le terrorisme…
feudrapFacteur commun, on retrouve toujours l’empreinte de l’islam, encore des preuves ? En France tout est caché, minimisé, tronqué, biaisé, et sauf si, comme pour le nuage de Tchernobyl, les nuisances particulières de l’immigration actuelle ne traversent pas nos frontières, le Conseil national suédois pour la prévention du crime a révélé que près de 30 % des viols sont commis contre des jeunes filles de moins de 15 ans. Les auteurs de ces viols sont presque exclusivement des immigrés musulmans, dont beaucoup de demandeurs d’asile…

prirueJe sais que ce n’est pas politiquement correct et je suis désolé si je brusque les musulmans honnêtes, il me parait évident que l’islam est responsable de la majorité des problèmes de violences sociales actuelles (notez que toutes les religions, surtout mal interprétées, sont des plaies). Surtout avec le modèle de l’État islamique qui propose sur le marché des fillettes à 150 euros et des adultes à 50 euros, avec le message que Mahomet a lui-même approuvé le viol des mécréantes. Les tournantes se sont développées dans des cités majoritairement habitées par des Arabo-Musulmans. Les jeunes femmes blanches en tenues décontractées sont qualifiées de putains. shariafrOn voit bien que cette culture a un réel problème avec le sexe moderne et l’intolérance en général.
“Pas d’amalgame”, c’est bien au nom de l’islam qu’il faut que les Français changes jusqu’à leurs habitudes culinaires. Sans parler de toutes les limites liberticides contre les autres cultes, l’art, la mode, l’orientation sexuelle, la liberté d’expression en générale ainsi que fréquemment la violence comme solution aux conflits.
“Pas d’amalgame”, les femmes “natures”, les homos, les juifs, cibles confirmées ayant concrètement une crainte commune : le développement de l’islam. Vous pensez que c’est un phantasme fasciste ?
La France, pays d’immigration n’a jamais fait face à autant de problèmes culturels et sociétaux lors des nombreux mouvements de population passés. Le problème n’est pas l’étranger…

Pourquoi j’écris encore sur ce sujet ? La suite à Calais…

This entry was posted in Politique/Eco/Finance, Société/Culture. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.