Interpretation des hallucinations

La particularité des hallucinations est de permettre de voir ou entendre des choses qui n’ont pas d’existences physiques réelles. Comme on les perçoit, il nous est difficile d’accepter leurs inexistences. Surtout que ça nous conduit à penser que notre esprit est dérangé, au moins abusé. Dans ces circonstances, il y a deux approches :

La pragmatique consciente des mystères de notre esprit et du fonctionnement de notre cerveau, que l’intangible n’est qu’une fabrication de notre imagination.

L’approche mystique : motivée par la peur engendrée par l’ignorance, qui relègue au rang du paranormal toute chose inexpliquée (une explication à tout prix pour combler la peur du vide). Puisqu’ils cherchent jusqu’à expliquer nos rêves les plus délirants.

Dans les deux cas, l’hallucination est réelle, mais pour les uns ce n’est qu’une « création cérébrale », psychique comme un rêve, pour les autres c’est une révélation surnaturelle, l’aperçu d’un au-delà.

D’un côté les pragmatiques sont conscients que la science ne peut pas encore tout expliquer et que cette part de mystère tient des limites de celle-ci, et de l’autre la faiblesse d’esprit des mystiques qui se raccrochent à la parapsychologie pour trouver un certain réconfort devant la peur de l’inconnu et de la mort. Ces derniers utilisent les limites scientifiques actuelles comme une incompétence définitive, preuve de l’existence « d’autre chose inexplicable » …

La séparation du corps et de l’esprit, affirmation d’une telle évidence que c’est à se demander pourquoi les mystiques s’y accrochent avec tant de ferveur. Ce qui montre bien leur ignorance, puisque personne n’en a jamais douté. Sauf que les mystiques poussent le bouchon un peu plus loin, pour associer l’esprit humain, produit par le cerveau grâce à une série de processus chimico-énergétiques encore mal définis, à un esprit extra sensoriel quintessent pour entrer dans la parapsychologie et toutes les explications sulfureuses pour en arriver à l’existence de fantômes et de Dieu.

Mesdames et Messieurs les pragmatiques, je vous laisse à vos réflexions constructives, Mesdames et Messieurs les mystiques, vous qui pensez détenir la vérité (puisqu’elle est ailleurs), j’attends avec impatience vos critiques agressives et stériles habituelles. Je vous laisse compléter cet article. Bande de nazes.

This entry was posted in Science/histoire and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.