Nos institutions complices de recel de malfaiteurs

Si vous aidez une personne hors la loi vous devenez complice et êtes accusé de recel de malfaiteurs.

Que dire de toute ces associations pseudo socio-culturelles qui avec la complicité des maires et des préfets qui les finances avec notre argent, protègent, logent, nourrissent, légalisent des personnes en situations irrégulières sur notre territoire sans être inquiétées que quoi que ce soit ?

Les fameux sans papiers, pour ne pas dire clandestins sont entrés en France délibérément, en toute connaissance de causes en sachant qu’ils enfreignaient nos lois, et des organismes les prennent en charge à nos frais et ce n’est pas du recel de malfaiteur ? Ce n’est pas de la complicité de hors la loi ? Bien sur ce sont tous des réfugier politiques…
De plus ces pratiques nuisent aux étrangers en situations régulières.


Les maires et les préfets donnent des avantages aux personnes en situations illégales, comme des aides financières, des logements payé avec nos impôts, alors que des centaines de personnes en situation tout à fait légales n’y ont pas droit !!! Leurs impôts payent les illégaux. Les lois devraient être les mêmes pour tous et applicable à tous.

“Si tu n’as pas de papier, c’est que tu n’as pas fait ce qu’il fallait.”

Je propose de porter plainte pour recel de malfaiteurs et détournement de biens sociaux, contre toutes les associations socio-culturelles, les maires, les préfets complices des personnes en situations illégales ou irrégulières sur notre territoire. Ce conformément aux lois et réglementations en vigueurs.

This entry was posted in Politique/Eco/Finance and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Nos institutions complices de recel de malfaiteurs

  1. jacques goguy says:

    Monsieur Mélenchon parle avec beaucoup de dignité des pauvres de la misère ; mais pas des responsables de ce désastre inhumain ; exemple : de l’indomptable fougue de Javert alias Suire, qui a extorqué avec ses complices une fortune, qu’il jette à la foule et dans son abbatiale un gouffre financier ; il se croit généreux, ce n’est qu’un misérable qui a détruit des milliers de famille jeté à la rue comme des malpropres ; pour son prestige, et sa lâche conspiration.
    C’est un aveugle hideux, un œil cerné et cave, d’une humeur taciturne, un individu à l’intelligence rétive.
    Suire a outragé le monde du travail, en supprimant le pain du labeur.
    La justice devrait être impitoyable pour les conspirateurs et les traîtres.

    Jacques Goguy délégué ANVEDJ 79.
    Juriste bénévole, contre les administrations criminelles d’État.
    2, rue de Fief de la Croix
    79330 St-Varent.
    Tél. 05 49 67 68 03. E mail jacques.goguy@orange.fr
    St-Varent, le 10 janvier 2017

    Monsieur Thierry Aulagnon Directeur de Cabinet.
    Ministère du Budget.
    139, rue de Bercy
    75012 Paris

    Objet : j’accuse vos employés des Deux-Sèvres de complicité de malfaiteurs
    De vol avec préméditation, de dissimulation de preuves.
    Pièces jointes : 7 pages
    Lettre en recommandé avec avis de réception.

    Monsieur le Chef de cabinet,

    L’administration fiscale des Deux-Sèvres, c’est une synagogue de brigandage ; je suis victime de cette imposture.

    Spolié d’une fortune qui appartenait à ma famille allemande ; une opération scandaleuse, ignoble, d’une bassesse extrême, j’ai été drogué par des roussins, Suire et Guillot, mon ex-famille, dite les “Thénardier” le magistrat Yves Armand Frassati complice, cet individu a empoisonné la vérité.

    Cette filouterie a bien été déclarée aux impôts de Thouars, le dossier a été versé à Niort.
    Le 30 novembre 2016, j’ai adressé un courrier à Monsieur Patrick Sisco directeur départemental ; pour avoir une copie de cette déclaration d’héritage, détourné par ce détritus de débauche Eric Goguy, en 1999/2000.

    En vertu de l’article 15 de la convention des droits de l’homme, je demande également des renseignements sur des retenues litigieuses d’impôts, je n’ai obtenu aucune réponse en ce qui concerne les sommes de 625,33 € et 2479,11 € et un reste de 243,89 €. De janvier 2016 à septembre, les impôts m’ont spolié de 11913,11 €.

    Je n’ai pas à offrir des impôts à une organisation criminelle, qui est atteinte d’une cleptomanie sans remède, je peux prouver que l’administration fiscale est impliquée dans cette répugnante affaire. Cette fonction publique a les mains rouges du sang des victimes de cette escroquerie, elle ne peut me donner cette déclaration d’héritage sans se condamner.

    C’est une affaire criminelle, en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénale, Monsieur Savarit était tenu de répondre à ma demande ; nous sommes bien dans le domaine de l’escroquerie, du mensonge, avec l’intention de me nuire ; quand un service de l’État s’en prend à la réputation des victimes, cela devient particulièrement haïssable, c’est de la calomnie.

    J’ai déposé plusieurs plaintes contre cette association de malfaiteurs, qui opèrent en bande organisée ; c’est une organisation crapuleuse qui dépouille le peuple en toute illégalité ; en usurpant les droits de l’homme, par des pénalités illégitimes, des saisies-attributions non conformes par absence de jugement ; la double sanction est interdite en France, j’ai été imposé sur des sommes non perçues, en clair, c’est voler le contribuable.

    J’ai le droit d’être en colère contre cette administration, qui est complice de malfaiteurs, de véritables bandits, des criminels, ces créatures ont détruit notre industrie, la fortune de mon père était placée dans des centaines d’usines qui ont fermé suite aux retraits d’actions ; des milliers d’ouvriers jetés à la rue, ce génocide industriel c’est un crime d’État ; l’administration fiscale est coupable de haute trahison.

    Par ces fléaux vulgaires, on me vole ma retraite ; la France, c’est un état de non-droit, nous sommes gouvernés par des politiques sans vertu, sans talent, sans intelligence, ces créatures ont réduit la justice en lambeaux, voire en haillons.

    L’État en toute illégalité se fait héritier de nos biens, de quel droit ? Le système crapuleux français exploite l’état de faiblesse des personnes âgées en les plaçant sous tutelle, on abuse les plus démunis par une multitude de jeux qui ruinent le peuple.
    La TVA qui est à 20 % sur tous les produits de consommation devait nous affranchir de toute taxe.

    J’accuse l’administration fiscale de complicité de malfaiteurs, de détournement de fonds privés, de dissimulation de preuve, de la destruction de centaines d’entreprises, d’être responsable de la suppression de milliers d’emplois ; l’administration fiscale est devenue l’empire de la perfidie, de la ruse, de l’immoralité tranquille.

    Nous sommes égaux fiscalement, Joëlle Ceccaldi Raynaud et sa réserve de 102 lingots d’or, Cahuzac et les paradis fiscaux, qui, en 2013, percevait son salaire de ministre 9 443 € bruts par mois, Madame Lagarde ne paye pas d’impôts sur le revenu, etc la liste est longue.

    Suire, chef poulet de très basse-cour, s’est fait le maître d’œuvre du détournement de mes biens ; cet individu voulait être maire de la commune de Saint-Jouin de Marnes, j’ai fait en sorte qu’il ne soit pas élu conseillé municipal ; étant sans titre, il s’est fait président de l’abbatiale ; des sommes importantes ont été dépensées pour la restauration de ce monument ; la séparation de l’État et de l’église est toujours en vigueur, je vous demande de faire une enquête pour connaître l’origine des fonds investis dans ce gouffre.

    Nos impôts sont détournés de leurs affectations, exemple les routes ne sont plus entretenues, et sont l’objet de nombreux accidents ; c’est la suppression de lignes SNCF les voies ne supporteraient pas le passage des trains. Nous payons des impôts pour des services virtuels ; manque de médecins, de dentistes, on ferme des hôpitaux, des écoles, des gendarmeries, de nombreuses postes, les Télécoms, l’EDF, etc.

    Ce n’est pas une demande de faveurs ; je réclame mes droits légitimes ; que l’on me rembourse les sommes volées.

    Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Chef de cabinet, l’expression de ma considération distinguée.

    Jacques Goguy.

    Vous pouvez publier cette lettre : je prends la responsabilité de mes écrits. Voir sur Internet, jacques goguy- – suire ancien contrôleur général de la police — impôts de thouars – eric goguy, etc ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.